aWokening

Winnie Ho

1/3

Introduction

Comment réussir à se connecter à ses racines une fois installée sur une nouvelle terre? Winnie plonge dans sa relation distante et brouillée avec Hong Kong, son lieu de naissance, en naviguant à travers les complexités de sa diaspora et de son identité queer. Elle explore un instrument de cuisson chinoise traditionnelle, le wok, et s’immerge dans le wok chi (鑊氣), l’énergie du wok, qui donne à la cuisine cantonaise son goût singulier. En examinant de manière sensorielle, les méthodes et les matières utilisées dans la cuisine cantonaise, elle cherche à écouter, à se re-connecter avec ses ancêtres.

Crédits

Chorégraphie et interprétation :
Winnie Ho

Conception éclairages :
Karine Gauthier

Scénographie :
Florence Yee

Dramaturgie :
Hanako Hoshimi-Caines, Lara Kramer

Conception sonore :
Moe Clark

Images :
Vanessa Fortin · David Wong

Démarche

“ Mon processus créatif implique des stimulations sensorielles et l'incarnation de matériaux, qui ont été inspirés par mes recherches en cours et ma relation avec mon identité queer, la diaspora chinoise et la notion de plaisir et de jeu. J'explore ces sujets en me connectant à ma culture chinoise. Plus particulièrement, je cherche à fusionner la technique et les méthodes de la cuisine cantonaise (peuple du sud de la Chine) dans ma recherche diasporique et mon processus de création de danse.

Je suis curieuse d'incarner des concepts tels que le braisage 燉, la cuisson à la vapeur 蒸, la cuisson à la poêle 炒, la marinade 醃 et le wok-chi 鑊氣, la saveur, les goûts et l'essence transmis par le wok, une poêle en fer spécialisée utilisée exclusivement dans la cuisine cantonaise. En examinant de manière sensorielle les méthodes et les matériaux utilisés dans la cuisine cantonaise, je cherche à me connecter, à écouter et à me déplacer intimement avec l'extérieur : le matériel, l'espace et le public. ”​​

— Winnie Ho

Biographies

Winnie Ho (Superhova) est une artiste danseuse et performeuse. Née à Hong Kong, elle a immigré au Canada à l'âge de 8 ans et vit actuellement à Montréal. Ses recherches portent sur la diaspora chinoise, son identité asiatique et queer, l'exploration des notions de plaisir et du jeu et la subversion du regard performatif. Elle est la lauréate du programme de bourses DanceWeb 2017 au Festival Impulstanz à Vienne. Elle est également membre du Queer Co-habitation Collective et a participé à des échanges de résidence avec d'autres artistes de danse queer de Montréal et de Calgary (2018-2019). Ses performances et installations ont été présentées au Ponderosa Festival à Lunow-Stolzenhagan en Allemagne, au Springboard Summer Series à Calgary, au MIX Festival à New York, au Out There Festival au Portugal, à la galerie Articule à Montréal. Actuellement, Winnie chorégraphie et performe pour se reconnecter à ses propres valeurs culturelles en tant que POC (person of colour). Elle a récemment collaboré avec Angie Cheng et Chi Long dans Seeds cast afar from our roots, une installation-performance et recherche sur la diaspora chinoise. La première a eu lieu au Montréal, arts interculturels en mai 2019. De plus, elle poursuit sa recherche sur ses ancêtres chinois et la diaspora avec les œuvres solos Yellow Fever présentée à La Centrale Galerie Powerhouse et aWokening partie 1, pièce de danse diffusée en ligne, commandée et présentée par le CanAsian Festival à Toronto et Tangente à Montréal en 2020.