espaces recherche : la nouvelle plateforme de travail de Danse-Cité

Dans le contexte actuel d’une crise sanitaire qui perdure et bouscule encore l’ordre des choses, Danse-Cité souhaite contribuer au maintien des artistes à l’œuvre, en leur offrant lieu(x) et temps, sans aucun impératif de production.

Les laboratoires de travail et la recherche pure sont des éléments cruciaux dans la chaîne de la création vers l’émergence et/ou l’épanouissement de singularités artistiques. En instaurant espaces recherche, Danse-Cité s'attache à renforcer ces sphères que sont la recherche et la création et qui marquent sa mission.

Du 22 février au 14 mars prochains, espaces recherche lancera donc sa plateforme, en accueillant six équipes créatrices dans le studio et la salle de spectacle du Théâtre MainLine. Chaque groupe d’artistes aura accès au lieu pour une durée de sept jours, aux temps qui leur conviennent. 

Rêver, créer, expérimenter, observer, prendre le temps, converser.

Des échanges et discussions entre les équipes occupant les deux espaces, chacune une semaine, prendront place les vendredis midis.

Les premiers artistes invité.es d’espaces recherche
— Kim-Sanh Châu + Louise Michel Jackson
— Hanako Hoshimi-Caines + Erin Hill
— Alexandra Landé «Spicey» + Jean-Édouard «Sangwn» Pierre Toussaint + Samuel «Ssam» Lord + Frédérique «Pax» Dumas
— Victoria MacKenzie «VicVersa» + Ja + Nubian Nene + Shash'U + Easy C
— Pénélope Martel Gromko + Silvia Sanchez + Pamela Gómez Widman

Soulignons que depuis le début de la saison, six créatrices et créateurs ont déjà bénéficié de résidences rémunérées par Danse-Cité, grâce à la collaboration du MAI, de Studio 303, de Par B.L.eux et de la Maison de la culture Mont-Royal. Ces partenaires ont apporté leur soutien aux artistes Jordan Brown, Justin de Luna, Marie-Reine Kabasha, Maria Kefirova, Soleil Launière, Nassim Lootij et tout prochainement Andrew Turner. espaces recherche donne un nouvel essor à cette initiative, qui nous l’espérons, deviendra récurrente au fil du temps.  

Danse-Cité remercie ses partenaires ainsi que le Conseil des arts du Canada et le Conseil des arts et des lettres du Québec, dont les fonds d’urgence attribués dans le contexte de la pandémie ont rendus l’initiative possible.