Invisible

Aurélie Pedron

18 février > 15 h 30 au 21 février 2021 > 15 h 30

LAVI – Laboratoire Arts Vivants et Interdisciplinarité,
Département de danse de l'UQAM
Billets : 20 à 25 $

Issue d’une recherche sur les spirales et le temps, INVISIBLE ouvre un espace durant 4 jours et 3 nuits pour dix danseur.se.s en situation de performance ininterrompue. Les participant.e.s-spectateur.trice.s sont invité.e.s. par leur simple présence ou par leurs actions, les sources sonores qu'ils et elles font jouer, à construire et déconstruire l'œuvre avec les artistes.

en collaboration avec les danseur.euse.s Ariane Boulet, Kim-Sanh Châu,Tony Chong, Rachel Harris, Emmanuel Jouthe, Aurélie Pedron, Isabelle Poirier, David Rancourt, Georges-Nicolas Tremblay, Zoë Vo, 

Kathy Casey dramaturge
Samuel Thériault direction technique
Kevin Pinvidic scénographie
Hugo Dalphond conception éclairages
Alexandre Burton environnement sonore interactif
Peter Jasko, Carol Prieur, Arielle Warnke St-Pierre, Linda Rabin, Eve Rousseau-Cyr danseur.euse.s à la création (2017-2020)

INVISIBLE est une œuvre qui se construit au fil du jeu entre performeur.se.s et spectateur.trice.s. Le temps y est maître et déjoue toute volonté chorégraphique; il est matière et s’insère dans la profondeur des corps; il se dépose et nous dépose. Il est permissif. 

INVISIBLE est une célébration du mouvement dans sa forme la plus libre. C’est aussi un exercice de dépouillement où les mécanismes, les réflexes et les peurs se diluent dans les spirales dansantes des corps. Celles-ci sont mouvements; elles nous ramènent toujours au cœur de « la même chose », à un niveau toujours différent. Elles se déroulent dans l’espace immersif à travers les cycles des jours et des nuits.

En tout temps les danseur.se.s peuvent s’arrêter pour dormir, manger, se reposer, écrire, observer… Les corps, leur déploiement, leurs sensations, leurs possibilités, font œuvres. Les spectateur.trice.s entrent et quittent l’espace à leur guise. Ils.elles ont la possibilité de soutenir l’œuvre par leur écoute et/ou participer à des actions qui seront mises à leurs dispositions. INVISIBLE se veut un dialogue silencieux, entre tous les corps dans l’espace, qui nous révèle ce qui nous relie.

«  Nous réfléchissions, bien en amont du COVID-19, à INVISIBLE comme à un jeu de société artistique qui révélerait notre codépendance et notre interactivité. À l’heure d’aujourd’hui, un processus collectif dans lequel participant.e.s-spectateur.trice.s et performeur.se.s construisent et déconstruisent une œuvre ensemble nous apparait comme un acte essentiel, de résilience et de résistance. »

Aurélie Pedron

Hors des sentiers battus, à la lisière de l’installation, de la chorégraphie et de la performance, le travail d’Aurélie Pedron s’affranchit des conventions associées au spectacle pour nous inviter à appréhender le réel autrement.

En début de carrière, elle réalise 11 vidéos d’art diffusées dans 17 pays. Elle entreprend par la suite une maîtrise en création à l’UQAM avant d’investir l’espace et le corps vivant avec quelques solos et les pièces CHAIR (2011) et CORPS CAVERNEUX (Coproduit par Danse-Cité, 2013).

Avec la création de sa compagnie Lilith & Cie (2013), vouée à la recherche, à la création et à la diffusion d’œuvres estompant les frontières entre les disciplines artistiques, sa quête artistique se précise.

Elle propose d’œuvre en œuvre des rencontres et expériences toujours renouvelées, qui jouent sur la temporalité et établissent une étroite intimité entre le lieu, l’artiste et le spectateur. ENTRE (présenté par Tangente, 2014), nanoperformance pour un spectateur à la fois, sera pour la compagnie une œuvre phare, qui vaut à la chorégraphe le Prix DÉCOUVERTE de la danse de Montréal 2015. En 2016, avec le soutien de Danse-Cité, elle présente LA LOBA, un parcours chorégraphique constitué de 12 installations vivantes dans l’ancien Institut des sourdes-muettes de Montréal. 

Parallèlement, dans un souci d’éthique sociale et d’inclusion, Aurélie Pedron collabore avec de jeunes marginalisés ou qui se définissent en marge de la société. Elle conçoit avec eux les microperformances RÛE et MARGE (2014-2015), avec l’appui de DARE-DARE, centre de diffusion d’art multidisciplinaire à Montréal. INDEEP (2016), performance de 10 h pour 10 jeunes à l’aveugle offre une performance transformatrice fascinante et interroge notre regard face à un corps social, sans repères ni codes connus. DANS LE COEUR DU HÉRON, cette œuvre qui aurait dû être présenté au offTA en 2020, est une œuvre en collaboration avec Simiuni Nauya, sculpteur Inuit.

En septembre 2019, ANTICHAMBRE, une œuvre immersive où le mouvement est au cœur de la sensation du spectateur, est présenté à l’Agora de la danse. INVISIBLE, 72h de danse ininterrompue, est présentement en incubation, elle sera présenté en 2021 en collaboration avec Montréal Danse et Danse-Cité.

Lilith & Cie est soutenue par le Conseil des arts de Montréal, le Conseil des arts et des lettres du Québec et le Conseil des arts du Canada.

Photos
Rachel Harris, Georges-Nicolas Tremblay, Zoë Vos  © David Wong

coproduction Danse-Cité, Montréal Danse, Lilith & Cie

partenaires
LAVI – Laboratoire Arts Vivants et Interdisciplinarité, Département de danse de l'UQAM

soutien financier
Conseil des arts du Canada, Conseil des arts et des lettres du Québec, Conseil des arts de Montréal

résidences de création
Maison pour la danse de Québec, Maison de la culture Notre-Dame-de-Grâce, Espace Marie Chouinard, LAVI – Laboratoire Arts Vivants et Interdisciplinarité, Département de danse de l'UQAM

photo d'entête : Rachel Harris, Georges-Nicolas Tremblay, Zoë Vos, Arielle Warnke St-Pierre  © David Wong

LAVI – Laboratoire Arts Vivants et Interdisciplinarité - Département de danse de l’UQAM
840, rue Cherrier, Montréal
Sherbrooke
Le LAVI est accessible aux personnes à mobilité réduite