PAPILLON d’HELEN SIMARD

À La Chapelle Scènes Contemporaines
Un spectacle sur le chaos, créé en partie sur ZOOM,  
à l’heure d’une pandémie.

Montréal, le 8 octobre 2020 — Deuxième spectacle de la saison de Danse-Cité, PAPILLON, la nouvelle création d’Helen Simard, juxtapose trois solos et musique expérimentale live dans un trio au maillage complexe, explorant la frontière ténue entre ordre et désordre.

À La Chapelle Scènes Contemporaines, les huit représentations, prévues du 28 octobre au 7 novembre 2020, affichaient déjà COMPLET, avant l’annonce récente de la fermeture des théâtres. La première du spectacle aura finalement  lieu le 29 octobre, à 19 h 30. Si aucune restriction entourant la pandémie n’est annoncée, les représentations s’échelonneront jusqu’au 7 novembre. Restez à l’affût de possibles supplémentaires ! Aussi, dans le désir de toucher un plus large public, Danse-Cité invite tous les spectateur.trice.s, jeunes et adultes, à découvrir l’œuvre, d’une durée de 60 minutes, en WEBDIFFUSION, le 5 novembre à 19 h 30 ; une coréalisation de Frédéric Baune et d’Helen Simard, en direct de la scène de La Chapelle. Également en rediffusion, du 13 novembre, midi, au 15 novembre, 18 h. Billets sur lepointdevente.com

Mecdy Jean-Pierre, Victoria Mackenzie  © Claudia Chan Tak

PAPILLON

Rapidement, en mars dernier, Helen Simard et son équipe réajustaient leur processus de création et se lançaient dans le dernier droit de PAPILLON, sur Zoom. La pièce est aujourd’hui tissée de toutes les restrictions imposées par la pandémie, mais surtout de tous les possibles qui pouvaient en émerger. Elle s’est construite dans la mouvance, dans une réalité changeante et incertaine. Deux danseuses, un danseur et trois musiciens extraordinaires portent l’œuvre. Ce sont Nindy Banks, Victoria Mackenzie et Mecdy Jean-Pierre ainsi que Rémy Saminadin, Roger White et Ted Yates. Il ne s’agit plus, ici, simplement de spectacle, mais de tout un processus d’adaptation et de vie. Dans l’aridité de la distanciation physique, imposée et la mise en lumière du peu d’empathie dans notre société, PAPILLON émerge comme la vie qui bat.

Des concepts tels que la répétition, les fractales, les attracteurs étranges, les boucles de rétroaction et l'ordre spontané, constituants de la théorie du chaos, ont été des sources d'inspiration et ont orienté la création des trois solos distincts, mais complémentaires, et d'une partition musicale improvisée.

Tel un puzzle, PAPILLON parle de métamorphose, de la nature cyclique du moi — changement, perte, deuil, acceptation et croissance —, de l'inconnu, de l’étrangeté qui vit en nous, comme de liberté dans l’enfermement, de solitude et d’unité ainsi que de l’importance des liens humains. La pièce est telle une improvisation structurée. Elle regroupe des phrases de mouvements, des concepts, des états incarnés et autant d’images poétiques. À partir de mouvements communs, le matériau initial a été étiré et manipulé par la réinterprétation de celui-ci par chaque interprète, venant mettre en lumière la singularité de chacun. 

Visionner la bande-annonce : https://vimeo.com/460393676

HELEN SIMARD

Forte personnalité de la danse actuelle, Helen Simard détient un bac en danse contemporaine de l’Université Concordia (2000) et une maîtrise en danse (UQAM, 2014). Dès ses débuts, elle s’intéresse aux danses de rue ainsi qu’à la danse contemporaine et aux pratiques performatives. De 2000 à 2011, elle travaille avec le collectif en danse urbaine et contemporaine Solid State Breakdance où elle s’impose comme une créatrice unique. Avec cette compagnie, elle participe à l’élaboration de neuf œuvres, présentées à travers le Canada et l’Europe. Depuis, elle convie danseur.se.s et musicien.ne.s en studio pour des spectacles interdisciplinaires éclatés. Elle signe On the Subject of Compassion (2011), Can You Hear Me? (2017) et Dance Side of the Moon (2018) ainsi que la trilogie NO FUN (2014), IDIOT (2017) et REQUIEM POP (2019) sur l’icône du punk rock américain Iggy Pop. Elle est actuellement artiste en résidence au Playwrights’ Workshop Montréal jusqu’en 2021. Elle profite de cette résidence pour écrire sa première pièce de théâtre, when your baby dies. Elle fondait récemment sa propre compagnie, Créations Interdisciplinaires We All Fall Down, avec le musicien et le compositeur Roger White. Sous leur codirection artistique, WAFD valorise le spectacle vivant comme lieu d’expérimentation et de prise de risque afin de déconstruire/réinventer le corps et ses façons d’entrer en relation avec le temps et l’espace.

Danse-Cité

Depuis 39 ans, Danse-Cité contribue à l’évolution des pratiques de la danse et de la création contemporaine. L’organisme accompagne les artistes dans le déploiement de leur démarche artistique, de la naissance de l’idée à la présentation devant public. Il soutient l’émergence de nouvelles écritures, s’investit dans un travail structurel autocritique et durable dans l’objectif de redéfinir ses relations avec les artistes racisé.e.s et autochtones. Il vise également à favoriser l’accessibilité universelle aux arts.

PAPILLON EN SALLE

29. 30 oct. > 19 h 30 | 1er nov. > 14 h + 19 h 30 | 2. 6. 7 nov. > 19 h 30
La Chapelle Scènes Contemporaines, 3700, rue Saint-Dominique, Montréal
Billets : 20 à 30 $ | https://billetterie.lachapelle.org | 514 843-7738

PAPILLON EN WEBDIFFUSION

5 nov. > 19 h 30
Coréalisée en direct par Frédéric Baune & Helen Simard, de la scène de La Chapelle Scènes Contemporaines
Billets : 6,50 $ | https://lepointdevente.com

13 nov. > midi, au 15 nov. > 18h
Rediffusion
Billets : 6,50 $ | https://lepointdevente.com

LEVER DE RIDEAU | OPENING ACT

PAPILLON sera précédée d’une performance de Marie-Reine Kabasha, le 2 novembre

RENSEIGNEMENTS 

Médias francophones
Francine Arsenault  

Communications, Danse-Cité
514 525-3595 | communications@danse-cite.org
www.danse-cite.org     

Médias anglophones
Sarah G. LaForce

Créations interdisciplinaires We All Fall Down
438 350-0212 |  sarah.e.g.laforce@gmail.com
wafdcreations.com