ANNULÉE - REPORTÉE : UNE PREMIÈRE SOIRÉE OFFERTE AVEC AUDIODESCRIPTION POUR DANSE-CITÉ

Danse-Cité, compagnie de recherche, création, production et diffusion en danse à Montréal, souhaite participer et encourager l’accessibilité universelle aux arts.


Grâce au précieux soutien financier du Conseil des Arts de Montréal - Programme “Pratiques inclusives” - et à un partenariat avec l’organisme de services en audiodescription Connec-T, nous développons un dispositif d’audiodescription d’une œuvre chorégraphique à destination du public déficient visuel, ainsi qu'une formation intensive pour former 5 ressources outillées au Québec en audiodescription d'oeuvres chorégraphiques. 

Pour l’occasion, Danse-Cité fait appel à une spécialiste française en audiodescription de spectacle chorégraphique contemporain, Valérie Castan, qui viendra à Montréal former 5 futur.e.s expert.e.s, ressources outillées au Québec en audiodescription d’œuvres chorégraphiques.

La formation se déroulera entre le 6 et le 24 avril 2020 en partenariat avec le Département de danse de l'UQÀM, et se conclura par une soirée de représentation avec audiodescription en direct le 24 avril 2020 lors de la représentation du spectacle FACE-À-FACE, pièce de danse-théâtre mise en scène par Jérémie Niel et chorégraphiée par Catherine Gaudet.

>> OFFRE DE FORMATION | DEVENEZ NARRATEURS & NARRATRICES EN DANSE <<

 

L'AUDIODESCRIPTION - Qu'est-ce ? 

Fréquent en cinéma et théâtre, le procédé de l’audiodescription consiste à décrire les éléments visuels d’une oeuvre à l’attention d’un public non-voyant et malvoyant pour en faciliter la compréhension. Il est accompagné d’un atelier en amont de la représentation destiné au public déficient visuel, pour se familiariser autant aux voix des artistes, à celle du descripteur, mais aussi aux éléments scéniques (décors, costumes, etc.).

En danse, le processus diffère quelque peu et nécessite l’élaboration d’une méthodologie et d’un vocabulaire spécifique à la danse. En assistant à plusieurs répétitions, à partir de trois semaines avant l’oralisation, le.la narrateur.rice s’approprie l’oeuvre et identifie le champ lexical utilisé venant enrichir la description. À l’issue du temps d’observation, un texte narratif est rédigé, base de l’oralisation qui aura lieu en direct.
En danse, de nombreux moments improvisés ou des altérations de durée rendent difficiles d’entrevoir une description autre qu’en direct. Ce texte pré-écrit devient alors une référence qui doit être préalablement intégrée pour faciliter l’oralisation en direct, le soir de la représentation.

Le soir de l’audiodescription, le/la narrateur. rice est placé.e dans un espace calme, équipé d’un écran qui diffuse le spectacle en direct, ainsi qu’une table de mixage, un micro et un casque audio.