Lever de rideau | Opening Act

Grâce au soutien de la Caisse Desjardins de la Culture, Danse-Cité invitera, au cours des prochaines saisons, des artistes émergent.e.s et/ou dont la pratique artistique explore de nouveaux horizons. Ces artistes seront jumelé.e.s à des créations de la programmation officielle. Ils.Elles.Iels présenteront une courte forme de leur choix (de 5 à 20 minutes), en première partie d’une des représentations. Chacun.e. des artistes recevra un cachet de création et de diffusion.

Les questions qui nous animent : comment la juxtaposition d’une expérience chorégraphique plus informelle et ponctuelle à celle d’une œuvre créée de longue haleine agit-t-elle sur notre attention et notre perception comme spectateur.trice ?  Cela transforme-t-il notre façon de voir et d’appréhender chacune des œuvres positivement ? Mettre au jour un processus en cours humanise-t-il la brillance d’un produit plus achevé, et vice et versa ?

Pour cette première année, le choix des artistes a été effectué en concertation, entre la conseillère à la programmation, la direction artistique et générale de Danse-Cité, et en consultation avec l’artiste en production.

Cet automne, un Lever de rideau | Opening Act a été proposé à Marie-Reine Kabasha. Elle présentera son travail lors du spectacle Papillon d’Helen Simard, au théâtre La Chapelle Scènes Contemporaines, le 2 novembre à 19 h 30 (annulé).

 

MARIE-REINE KABASHA

 

Photo : RoyalAlbert

Active sur la scène montréalaise de la danse depuis 2013, Marie-Reine MQueen Kabasha allie son amour du mouvement en tout genre à son plaisir du partage dans toutes ses pratiques. En freestyle, comme au théâtre, chaque opportunité d’expression la nourrit. Ses collaborations la mènent à travailler auprès de figures marquantes de la danse urbaine à Montréal ainsi qu’à l’international. En 2014, elle intègre notamment, à titre d’interprète, la compagnie EBNFLOH, fondée par Alexandra Spicey Lande et, en 2016, la compagnie Tentacle Tribe. Elle collabore également avec le collectif parisien de waacking Ma Dame Paris, en 2019. Marie-Reine Kabasha nourrit un intérêt grandissant pour la recherche et la création. En 2013, elle cocréait avec Christina Paquette la pièce TNM, qui sera présentée au Festival de danses urbaines 100Lux et Orbite, en 2018, dans le cadre du festival OFFta. Elle entame présentement un projet de recherche sur son propre langage nommé Trigger point.