RESEARCH. CREATION. PRODUCTION. DIFFUSION. Since 1982, in Montreal.
RESEARCH. CREATION. PRODUCTION. DIFFUSION. Since 1982, in Montreal.
RESEARCH. CREATION. PRODUCTION. DIFFUSION. Since 1989, in Montreal.

Sophie Corriveau

CO-DIRECTRICE GÉNÉRALE ET ARTISTIQUE (à compter de septembre 2019)  


Danseuse, performeuse, chorégraphe, enseignante, directrice des répétitions et conseillère artistique, Sophie Corriveau œuvre dans le milieu de la danse contemporaine depuis les années 80. Reconnue pour sa féconde carrière d’interprète, Sophie Corriveau a été la première danseuse à bénéficier de la résidence d’interprètes offerte par l’Agora de la danse. Elle a également remporté le Prix de la danse 2016 – catégorie interprète pour saluer la longévité de sa carrière, sa capacité à se renouveler ainsi que son engagement dans sa pratique et dans sa communauté.

Sophie s’investit dans une transformation des pratiques de la danse en poursuivant sa réflexion sur la porosité du lien entre le travail de performeur et la perception du spectateur et en cherchant à relier les composantes sensibles constituant l’expérience poétique et sociale de l’artiste. Ses nombreux projets en tant qu’idéatrice, interprète et chorégraphe, témoignent d’un questionnement personnel et professionnel sur les mutations du rôle du danseur-créateur.

Sophie Corriveau débute sa carrière au Theater Ballet of Canada, puis se joint à Montréal-Danse de 1989 à 1993. Elle se lie par la suite au travail de plusieurs chorégraphes, dont Louise Bédard, Danièle Desnoyers, Sylvain Émard, Alain Francoeur, Benoît Lachambre, Jean-Sébastien Lourdais, Jean-Pierre Perreault, Manuel Roque et Catherine Tardif. Dans la création, elle affectionne et privilégie la collaboration. À l’automne 2011, elle crée, avec son frère et artiste visuel Thomas Corriveau, Jusqu’au silence, solo qu’elle interprète à l’Agora de la danse. En 2014, elle co-signe 6.3 évanouissements, avec Marc Boivin, Michel F. Côté, Benoît Lachambre, et Catherine Tardif. Fluid Grounds, performance chorégraphique déambulatoire, imaginée et conçue avec Benoît Lachambre, prend forme au printemps 2018. Conjointement avec Katya Montaignac, elle est idéatrice et conceptrice de l’évènement Nous (ne) sommes (pas) tous des danseurs, projet atypique qui réunit plusieurs interprètes autour d’enjeux inhérents à la pratique du danseur. En mai 2016, elle crée une Pas de bras, pas de chocolat avec les étudiants de l’École de danse contemporaine de Montréal (ÉDCM).

Sophie Corriveau © Alain Lefort